Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Residence l'Amerique Palavas les Flots

Palavas : un homme tué à l'arme blanche

19 Juillet 2017 , Rédigé par Bil

Palavas : un homme tué à l'arme blanche

HOMICIDE VOLONTAIRE. Un homme de 60 ans a été tué de neuf coups de couteau ce mercredi à 19H10 au moment où il regagnait son domicile de la rue de la Dune, près du boulevard Sarrail, sur la rive gauche, à Palavas-les-Flots. Il a été lardé de coups de lame sous les yeux de sa femme, impuissante.

Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 et un médecin étaient sur les lieux pour médicaliser la victime et prodiguer des massages cardiaques pour la ranimer. L’hélicoptère de la Sécurité civile, le Dragon 34 s’était  posé sur la plage à 19h25 pour un transfert éventuel au CHU de Montpellier. Mais, le sexagénaire est décédé dans la rue, devant chez lui, où il a pu se traîner.

Dans un premier temps, les premiers secouristes arrivés sur place ont pensé que le sexagénaire avait été poignardé dans la rue. De nombreux policiers municipaux, gendarmes et militaires de l’opération Sentinelle quadrillent la zone. Un magistrat du parquet de Montpellier est attendu sur place. Le maire de Palavas, Christian Jeanjean est sur les lieux.

>> On apprend à 19h50 que le meurtrier présumé a été interpellé et conduit à la brigade de gendarmerie, où il est examiné par le médecin. Il serait âgé d’une trentaine d’années. Il tiendrait des propos incohérents. Il se trouvait en compagnie d’un individu qui a également été interpellé et qui est en garde à vue. La femme de la victime, légèrement blessée à la machoîre et en état de choc a été transportée aux urgences du CHU de Montpellier. Au stade actuel de l’enquête, on ignore si les deux hommes se connaissaient et le mobile de cet homicide volontaire.

 
 

Suite

Meurtre de Palavas-les-Flots : nos nouvelles révélations

Pierre-Alain Hazem et son inséparable compagnon, Oréo.

INFO MÉTROPOLITAIN. L’enquête sur l’homicide volontaire de Pierre-Alain Hazem, ce retraité de 60 ans tué de neuf coups de couteau sur le pas de sa porte, au 2 de la rue de la Dune, sur la rive gauche à Palavas-les-Flots progresse. Métropolitain est en mesure d’apporter des informations complémentaires, qui rendent finalement cette affaire plus complexe qu’elle ne paraît.

Le complice interné à son tour : le complice présumé qui accompagnait le meurtrier présumé, un habitant de Grabels âgé d’une vingtaine d’années également a été interné dans l’unité psychiatrique de l’hôpital spécialisé de la Colombière, ce jeudi en fin de matinée. Un expert près la cour d’appel de Montpellier requis par le procureur de la République d’ici a conclu que sa garde à vue était incompatible avec son état mental.

La victime a utilisé une bombe lacrymogène : Déjà le meurtrier présumé, un habitant de Grabels de 22 ans avait subi le même sort dans la nuit de mercredi à ce jeudi, en étant interné à la Colombière. Les deux hommes fortement alcoolisés et ayant semble-t-il consommé de la drogue ont été aperçus mercredi en fin d’après-midi à bord d’un vieux fourgon bleu immatriculé dans les Alpes-Maritimes -06- sur le boulevard Sarrail et sur l’avenue Saint-Maurice, à Palavas.

Pierre-Alain Hazem qui avait l’habitude d’aller promener son chien sur le boulevard Sarrail a-t-il été importuné par les deux hommes à bord de leur fourgon ? C’est une hypothèse, car il est un détail important : le sexagénaire a utilisé une bombe lacrymogène en direction du meurtrier présumé, après que ce dernier ait sonné à la porte de son domicile, sans toutefois atteindre celui qui allait le larder d’une dizaine de coups de lame.

L’hypothèse donc d’un différend antérieur au geste criminel n’est donc pas exclue. Ce sont des gendarmes qui ont neutralisé les deux suspects rapidement, car, selon nos informations, une patrouille de la compagnie de Lunel se trouvait non loin de là, quand l’alerte a été donnée au 17, le numéro d’urgence…Le mutisme le plus complet est observé sur cette affaire par la gendarmerie.

La femme de la victime agonisant dans le rue devant chez eux qui s’est interposée a été blessée à la mâchoire et a été hospitalisée. En état de choc, elle n’a pu être entendue que sommairement. Des scènes de violences inouïes qui ont eu lieu devant le complice de l’auteur présumé, resté passif.

Autopsie ordonnée : Après le meurtre, ce fourgon a été retrouvé garé au début du boulevard Sarrail, en venant de l’hôtel de ville. Placé sous scellé par les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Lunel chargés de l’enquête en « crime flagrant » par le procureur, le véhicule a été enlevé par un camion de la fourrière hier soir et remisé à la gendarmerie, où il a été passé au peigne fin par les techniciens de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault en vue d’isoler des éléments scientifiques.

Une autopsie a été ordonnée et sera rapidement pratiquée à l’institut médico-légal du CHU Lapeyronie à Montpellier.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DEMENAGEMENT ! - Retrouvez les services Syndic & Gestion/Location au 7 rue Saint Pierre à Palavas !