Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Residence l'Amerique Palavas les Flots

Le jus d'orange, bientôt un produit de luxe ?

15 Janvier 2017 , Rédigé par Bil

Le jus d'orange, bientôt un produit de luxe ?

La chute historique de la récolte d'oranges au Brésil en 2016, tombée à un niveau historiquement bas depuis 28 ans, fait craindre aux professionnels français une "pénurie" de jus d'orange dès le mois d'avril.

Sécheresse inhabituelle

En 2016, la récolte du premier producteur mondial d'oranges et de jus est tombée à 244 millions de caisses de 44,8 kilos contre 300 millions en 2015, un recul de 18,6%, selon Ibiapaba Netto, directeur exécutif de CitrusBr, l'association nationale des exportateurs d'agrumes - soit la récolte la plus basse enregistrée en 28 ans.

En cause, une sécheresse inhabituelle. Dans l'État de Sao Paulo, les orangers ont "laissé tomber" leurs fruits sous l'effet d'une forte hausse des températures, alors que la récolte débutait en avril 2016.

D'autres cultures privilégiées

En cause également, la réduction du parc agrumicole ces dernières années au Brésil, où de nombreux exploitants ont préféré privilégier des cultures rentables plus rapidement. Un oranger commence à produire au bout de cinq ans, contre un an seulement pour la canne à sucre.

Et enfin, selon un rapport récent du Centre d'études avancées en économie appliquée (Cepea), l'avancée du "greening" - une maladie qui s'attaque aux orangers en les flétrissant, explique aussi la chute des volumes.

Des prix qui ont déjà quadruplé

Les stocks étant à un niveau historiquement bas, les prix de l'orange et du jus ont quasiment quadruplé en 2016.

La hausse des prix est renforcée par le maintien d'une demande mondiale soutenue auprès du Brésil, qui produit à lui tout seul 80% du jus d'orange de la planète, au travers de trois grandes sociétés familiales Cutrale, Citrosuco/Citrovia et Louis Dreyfus Commodities, d'origine française.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article